MENU
Le contenu de la page commence ici

Histoire

L' origine du Service Sismologique Suisse (SED), remonte à la fondation de la Commission des tremblements de terre en 1878. C’est en 1914, que l'observatoire suisse de météorologie prend en charge le service suisse de sismologie. En 1957, le SED sera affilié à l'institut de géophysique à l'EPF de Zurich. Depuis 2009, le SED est une unité indépendante qui dépend directement du vice-président de l’EPFZ pour la recherche et les relations économiques. Toutefois il reste associé à l'institut de géophysique et au département des sciences de la Terre de l’EPFZ. 

2017 Décision du Conseil fédéral du 6 Juin 2017 sur la « Mitigation des séismes – Mesures de la Confédération » Point de la situation et propositions de mesures pour la période 2017 à 2020.
2015 Après dix ans de travaux de recherche intensifs, le Service Sismologique Suisse (SED) à l’ETH de Zurich a mis au point un modèle actualisé de l’aléa sismique. Il confirme que les séismes sont pour la Suisse un danger à prendre au sérieux.
2015 Le Conseil fédéral a autorisé le 21 janvier 2015 la demande de participation de la Suisse au deuxième programme de travail GEM.
2014 Centenaire du Service Sismologique Suisse, le service compétent officiel de la Confédération en matière de tremblements de terre
2014 Début de la modernisation du réseau à large bande
2013 - 2019 Deuxième phase de renouvellement du réseau accélérométrique
2013 Stefan Wiemer devient Directeur du Service Sismologique Suisse et Professeur de sismologie à l’ETH de Zurich.
2013 Décision du Conseil fédéral du 20 Janvier 2013 sur la « Mitigation des séismes – Mesures de la Confédération » Point de la situation et propositions de mesures pour la période 2013 à 2016
2010 Nouveau site web du SED
2010

Nouvelles décisions fédérales:

  • Ordonnance du 20 Octobre 2010 sur l'organisation des interventions en cas d'événement ABC et d'événement naturel (Ordonnance sur les interventions ABCN)
  • Ordonnance du 18 Août 2010 sur l'alerte et l'alarme (Ordonnance sur l'alarme, OAL)
  • Décision du Conseil fédéral du 26 Mai 2010 sur la Participation au projet international de recherche sismique «Global Earthquake Model (GEM)»
2009 - 2013 Première phase de renouvellement du réseau accélérométrique
2009

Nouvelles décisions fédérales:

  • Décision du Conseil fédéral du 1er Avril 2009 sur les mesures de mitigation des séismes prises par le Comité fédéral 2009 - 2012
  • Décision du Conseil fédéral du 18 Février 2009 sur le Renouvellement du réseau suisse d’accéléromètres
2009 Le SED est une unité indépendante dont l’organisation dépend directement du vice-président pour la recherche et les relations économiques à l'ETH de Zurich.
2005 Début de la transformation de la communication en temps réel de la station de mesure avec transmission des données sur internet via téléphone (jusqu’alors via le réseau de l’OFIT)
2004

Le Service Sismologique Suisse (SED) publie une carte de l’aléa sismique en Suisse. Bien qu’elle soit parue seulement en 2004, ses résultats ont été intégrés à l’édition 2003 de la norme SIA 261.

Gefaehrdungskarte_SED
2004 Mise en service d'un serveur web distinct, puissant et hautement disponible (cluster Linux)
2003 Mise en Service de la station DAVOX IMS avec une connexion satellite avec l’organisation pour l'interdiction complète des essais nucléaires (CTBTO) à Vienne.
1999 Les personnes d’astreinte peuvent dorénavant, en plus du pager, recevoir les alertes par sms.
1998 Publication d’une carte de l’aléa sismique uniforme en Allemagne, en Autriche et en Suisse (appelée carte D-A-CH)
1997 - 2013 Domenico Giardini est le directeur du Service Sismologique Suisseet Professeur de sismologie à l'ETH de Zurich.
1997 Passage d’un système d'acquisition parallèle de données redondantes à un système de haute disponibilité à deux serveurs
1997 - 2004 Développement d'un nouveau réseau de stations sismique avec un système à large bande et une grande gamme dynamique ainsi qu'une transmission directe, des données numériques, avec l’office fédéral des sciences informatiques et de la télécommunication (BIT).
1996 Décision du conseil fédéral relative à la signature du pacte pour une interdiction complète des essais nucléaires (Comprehensive Test Ban Treaty, CTBT). Le SED a pour mandat de construire et de gérer une station sismique près de Davos qui contribue au réseau de surveillance internationale. Ainsi, le Service Sismologique Suisse (SED) devient le centre de données national suisse pour le centre de surveillance international.
1995 Première apparition du SED sur la toile, World Wide Web (WWW). La toute première page de 1995 n'est plus disponible mais une version de 1996 peut toujours être consultée.
1992 - 1998

Début de l’installation du réseau d’accéléromètre en Suisse. Les capteurs d’accélération permettent d’enregistrer les plus forts mouvements du sol. Jusqu'en 1998, 59 stations sont construites en champ libre et 34 sur des barrages (voir figure suivante):

Starkbebennetzwerk
1983

Mise en place d'un système automatique d’acquisition et d'analyse de données:

  • Détection et localisation automatiques des tremblements de terre régionaux et globaux, notification rapide aux autorités
  • Alerte en cas d’un fort tremblement de terre étranger auprès du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA)
1982 Le SED de terre est membre de la Chaîne suisse de sauvetage.
1977 Publication des premières cartes d’aléa sismique de la Suisse (Saegesser et Mayer-Rosa). Base de la norme SIA 160 «Actions sur les structures porteuses» publiée en 1989.
1974 - 2000 Mise en place d’un réseau hautement sensible de stations sismiques avec radio-télémétrie et enregistrement centralisé. Il se compose en l’an 2000 de plus de 20 stations avec capteurs courtes périodes.
1974 - 1986 Les tremblements de terre sont enregistrés sur microfilm (autrefois, sur du papier noirci à la suie).
1972 - 1998 Dieter Mayer-Rosa dirige le Service Sismologique Suisse
1971 - 1995 Stephan Müller est directeur de l'Institut de géophysique à l'ETH de Zurich et du Service Sismologique Suisse.
1969 - 1971 Max Weber dirige le Service Sismologique Suisse.
1956 - 1969 Fritz Gassmann est directeur du Service Sismologique Suisse.
1956

L'Assemblée fédérale vote, le 7 Décembre 1956, une loi fédérale qui attribue le service sismologique à l’ETH Zurich. La loi prend effet le 29 mars 1957.Elle définit les tâches suivantes:

  • collecte et traitement des données sur les tremblements de terre en Suisse, ceci directement ou à l'aide d'appareils de d’enregistrement spécialisés
  • la gestion des stations de surveillance sismiques
  • recherches en sismologie
  • la collaboration à des projets de recherche internationaux et avec des organisations internationales
  • enfin la publication des résultats

 

1946 Un tremblement de terre de violence exceptionnelle (Échelle de Rossi-Forel, IX, magnitude 6,1) a causé des dommages considérables à Sierre. Alors qu’habituellement une dizaine de tremblements de terre en Suisse son ressentis par année, en 1946, il y en a eu plus de 517 (tous en Valais central).
1937 A. Kreis et E. Wanner construisent un sismographe vertical afin de mieux étudier les ondes de surface longue période des séismes lointains.
1932 Mise en place, à Sion, d'une station de surveillance sismique équipée de deux sismographes horizontaux Mainka de sorte que la région où l’activité sismique est la plus forte de Suisse, puisse être mieux étudiée.
1928 - 1955 Ernst Wanner dirige le Service Sismologique Suisse.
1927 Fritz Gassmann dirige le Service Sismologique Suisse.
1924

Grâce au sismographe portable de Alfred de Quervain Piccard, l’on a pu, pour la première fois, enregistrer en Valais une réplique de tremblement de terre avec des informations précises sur la durée et la vitesse des ondes P et S.

QP Transportabel
1922

Un sismographe universel de 21 tonnes développé par Alfred de Quervain et Auguste Piccard est placé et mis en fonctionnement dans la station sismographique à Degenried (Zurich). Les trois composants du mouvement pendant un séisme (nord-sud, est-ouest, vertical) peuvent alors être enregistrés, pour la première fois, en même temps. Le séismographe est par ailleurs en mesure d’enregistrer les séismes lointains importants mais également les séismes moindres dans les environs.

QP Degenried
1915 Mise en place d’une troisième station sismographique (sismographe horizontal Bosch-Omori) à Coire.
1914 - 1926 Alfred de Quervain dirige le Service Sismologique Suisse.
1914

Formation du Service Sismologique Suisse

Par l’entrée en vigueur de la loi fédérale le 1er avril 1914, le service sismologique national se transforma d’une tâche en une institution officielle: la division pertinente de l’ISM se présente depuis sous le nom de Service Sismologique Suisse. Au lieu de savants bénévoles, le service sismologique est dirigé à présent par des scientifiques salariés au service de l’Etat.

 

1912 Dissolution de la commission des tremblements de terre
1911 Mise en place d’une seconde station sismographique à Neuchâtel (sismographe horizontal Mainka)
1911 Le 21 septembre, la station sismologique de Degenried a enregistré pour la première fois un tremblement de terre. Il a eu lieu dans le canton de Thurgovie.
1911 Ouverture de la première station sismographique à Degenried (Zurich), équipée du sismographe horizontal Mainka (1911-1958) et du sismographe vertical Wiechert (1911-1936).
1908 Le Conseil fédéral approuve la création de la station sismographique à Degenried qui se voit offrir une subvention de 12.000 francs.
1907 Le premier sismographe horizontal Bosch-Omori est mis en place à Davos par E. Dietz, un physicien allemand.
1906 - 1913 J. Früh est président de la Commission des tremblements de terre.
1904 La Suisse rejoint l'association internationale de sismologie.
À partir de  1888 Les rapports annuels de la Commission des tremblements de terre figurent dans les Annales de l'ISM (Institut suisse de météorologie).
1891 - 1905 Robert Billwiller, directeur de l'ISM, est président de la Commission des tremblements de terre.
1882

Rossi et Forel conçoivent une échelle d'intensité macrosismique possédant 10 degrés, aussi appelée « l’échelle suisse-italienne ».

Forel Rossi Skala
À partir de  1879 La publication régulière de rapports annuels sur l'activité sismique en Suisse.
1878 - 1890 A. Forster est président de la commission des tremblements de terre.
À partir de  1878

Pour marquer la 61ème réunion annuelle de la Société suisse des sciences naturelles à Berne, un groupe de scientifiques (Francis A. Forel, A. Forster, Albert Heim, et Ed. Hagenbach) fondent la commission des tremblements de terre avec son siège central à Berne. La Suisse, suivie de l'Italie et du Japon, crée ainsi la première organisation officielle pour la surveillance des tremblements de terre. Le programme de la Commission comprend les activités suivantes:

  • la collecte et l’archivage de tous documents relatifs aux tremblements de terre
  • la collecte des rapports sur les séismes actuels
  • la mise en place de stations de mesure sismique dans toute la Suisse au moyen d'appareils spéciaux

 

Le SED hier et aujourd’hui