MENU
Le contenu de la page commence ici

Sismicité naturelle locale

Yverdon-les-Bains est situé à l’extrémité ouest du lac de Neuchâtel, dans la partie sud-ouest du bassin molassique et de sa transition avec le Jura au nord (fig. 1). Les montagnes du Jura sont composées de roches calcaires et marneuses, qui ont subi un transport passif et des processus de pliage sous l’influence de l’orogenèse alpine, ce qui a donné lieu à la structure de plissement et de poussée typique de l’arc jurassien. Ce processus a également légèrement déformé le bassin sédimentaire molassique de l’avant-pays, subparallèle au front alpin.

Deux familles de failles transpressives dominent la région d’Yverdon-les-Bains (fig.1) : 1) Des failles chevauchantes dextres orientées est-ouest, formant la zone de faille Pipechat-Chamblon-Chevressy (PCC), longue de 18 km ; et 2) des chevauchements senestres orientés nord-sud, comme les chevauchements occidentaux de Chamblon (C) et de Rances-Pipechat (RP). Les montagnes de Pipechat et Chamblon ont été soulevées le long de ces failles de chevauchement complexes, exposant des roches carbonatées plus anciennes dans les roches sédimentaires plus jeunes du bassin molassique [Jordi, 1993; Muralt et al.,1997; Pronk, 2009].

New image with text
Fig.  1. a) Carte géologique 3D de la région d’Yverdon (modifiée de Gainon, 2008). 
New image with text
b) Coupe transversale SE-NW indiquée en a) illustrant le soulèvement du Mont de Chamblon le long du système de failles transpressionnelles PCC (d’après Muralt et al., 1997).

Pour la période de surveillance prémoderne, avant 1975, le catalogue des tremblements de terre de la Suisse (ECOS, 2009) répertorie un total de 40 tremblements de terre dans un rayon de 10 km autour du site du projet Malménergie Naturelle. Onze de ces séismes avaient au minimum une intensité de V (indiquant des dommages légers). Les événements les plus forts ont atteint des magnitudes de 5.2Mw (1846, Mathod-Yverdon-les-Bains), 4.7Mw (1898, St. Croix-Yverdon) et 5.0Mw (1929, Bioley-Magnoux). Il faut noter que les emplacements de ces événements ont été estimés à partir de sources historiques et non à partir d’enregistrements sismiques instrumentaux. Par conséquent, leurs incertitudes de localisation peuvent atteindre plusieurs dizaines de kilomètres.

Entre janvier 1975 (début du réseau sismique national moderne) et décembre 2021, 22 séismes ont été détectés par le SED dans la même région. Leurs magnitudes vont de 0.9ML à 2.7ML, huit séismes atteignant des magnitudes supérieures à 2.0ML. Verticalement, les séismes sont répartis sur l’ensemble de la croûte terrestre. Aucun de ces séismes n’est situé dans un rayon de 2 km autour du site du projet Malménergie Naturelle. La magnitude de complétude estimée du catalogue de séismes pour la période de surveillance moderne avant l’installation du nouveau réseau est de 1.6ML dans la zone d’intérêt, et des séismes plus petits peuvent avoir été manqués.

Périmètre d’alarme pour le projet Malménergie Naturelle SA
Fig 2. Périmètre d’alarme pour le projet Malménergie Naturelle SA.

References

Fäh, D., Giardini, D., Kästli, P., Deichmann, N., Gisler, M., Schwarz-Zanetti, G., Alvarez-Rubio, S., Sellami, S., Edwards, B., Allmann, B., Bethmann, F., Wössner, J., Gassner-Stamm, G., Fritsche, S., Eberhard, D., 2011. ECOS-09 Earthquake Catalogue of Switzerland Release 2011 Report and Database. Public catalogue, 17. 4. 2011. Swiss Seismological Service ETH Zurich, Report SED/RISK/R/001/20110417.

Gainon, F., 2008. Les isotopes radioactifs de la série de l’uranium-238 ( 222 Rn, 226 Ra, 234 U et 238 U) dans les eaux thermales de Suisse: Sites d’Yverdon-les-Bains, Moiry, Loèche-les-bains, Saxon, Val d’Illiez, Bad Ragaz, Delémont, Lavey-les-Bains, Brigerbad et Combioula. PhD Thesis, University of Neuchâtel, Neuchâtel.

Jordi, H.A. 1993. Tectonique du basin molassique et de son substratum jurassique-crétacé dans la region Orbe-Yverdon-Grandson. Bulletin de la Société vaudoise des Sciences Naturelles 82 (3): 279-299.

Muralt, R., Vuataz, F.D., Schonborn, G., Sommaruga, A. Jenny, J. 1997. Integration of hydrochemical, geological and geophysical methods for the exploration of a new thermal water resource. Case of Yverdon-les-Bains, foot of the Jura range. Eclogae Geologicae Helvetiae 90 (2): 179-197.

Pronk, M., 2009. Origin and Behaviour of Microorganisms and Particles in Selected Karst Aquifer Systems. PhD Thesis, University of Neuchâtel, Neuchâtel.