Service Sismologique Suisse (SED)

Le Service Sismologique Suisse (SED) à l'ETH de Zurich est l’institution fédérale compétente en matière de tremblements de terre. Ses activités sont intégrées dans le programme de mesures pour la mitigation des séismes de la Confédération.

Avez-vous ressenti un tremblement de terre ? Signaler un séisme

Au secours, la terre tremble ! Que faire en cas d’événement sismique ?

Séismes ressentis en Suisse

Heure locale
Mag.
Localité
Ressenti?
2024-05-22 07:13 2.1 Arolla VS Légèrement ressenti
2024-05-21 19:38 2.8 Mulhouse F Légèrement ressenti
2024-05-20 07:24 2.1 Graechen VS Légèrement ressenti
2024-05-09 23:25 3.7 Arolla VS Largement ressenti
2024-05-06 13:39 2.8 Fribourg FR Ressenti
2024-05-02 14:04 2.5 Binn VS Probablement pas ressenti

Séismes récents

Heure locale
Magnitude
Localité
2024-05-28 11:02 1.6 Leukerbad VS
2024-05-28 10:59 1.3 Freiburg im Breisgau D
2024-05-27 17:58 0.4 Saxon VS
2024-05-27 15:13 1.6 Zernez GR

Compteur de séismes Suisse

depuis
01.01.2024 
000

Séismes récents magnitude 4.5 ou supérieure

Heure UTC
Magnitude
Localité
2024-05-23 14:57:39 4.5 Turkey
2024-05-16 10:10:53 4.9 Svalbard Region
2024-05-11 13:21:46 4.7 Armenia-Azerbaijan-Iran Border Region
2024-05-02 02:01:54 4.6 Greenland Sea
2024-04-21 06:37:23 5.3 Iceland
2024-04-20 18:01:56 4.5 Armenia-Azerbaijan-Iran
2024-04-18 21:09:57 4.5 Turkey
2024-04-18 19:31:45 4.6 Turkey
2024-04-18 15:11:25 5.5 Turkey
2024-04-17 22:07:02 4.8 Turkey
2024-04-16 21:09:53 4.5 Turkey
2024-04-12 22:18:41 4.7 Jan Mayen Island Region
2024-04-05 09:01:39 4.7 Western Iran
Heure UTC
Magnitude
Localité
2024-05-26 20:47:09 6.6 Tonga Islands
2024-05-25 22:23:17 6.3 Vanuatu Islands
2024-05-19 09:35:25 6.0 Fox Islands, Aleutian Islands, United States
2024-05-12 11:39:14 6.4 Near coast of Chiapas, Mexico
2024-05-08 08:17:15 6.1 Vanuatu Islands
2024-05-05 18:33:10 6.2 Seram, Indonesia
2024-04-27 16:29:51 6.1 Jawa, Indonesia
2024-04-27 08:35:35 6.5 Bonin Islands, Japan, region
ACTUALITÉS

28/05/2024

Nouveau : la liste des mouvements de masse désormais en ligne

Le réseau sismique ultrasensible de la Suisse surveille les mouvements tectoniques 24 heures sur 24. Les tremblements de terre ne sont toutefois pas la seule origine des secousses. Les explosions, les bangs supersoniques ou les mouvements de masse – glissements de terrain, éboulements ou coulées de boue – peuvent également être détectés dans les enregistrements sismiques à partir d’une certaine ampleur. Au cours des dernières décennies, le Service Sismologique Suisse (SED) de l’ETH de Zurich a recueilli de nombreuses données sur les mouvements de masse. Elles sont désormais publiées en ligne comme pour les tremblements de terre et les explosions.

Nous sommes le dimanche 30 juillet 2023 à Bisisthal, dans le canton de Schwyz. Tôt le matin, 150 000 mètres cubes de roches se détachent de la montagne. En fin d’après-midi, un autre mouvement de masse se produit, avec l'écroulement d'un volume deux fois plus important.

 Des vidéos documentent cet événement impressionnant, qui n’a heureusement fait aucune victime. Mais les stations sismiques ont également enregistré les secousses provoquées par l’effondrement, même à des distances dépassant de beaucoup les 100 km. Contrairement à ceux des tremblements de terre, les sismogrammes des mouvements de masse sont relativement longs et caractérisés par une large distribution de l’énergie sismique. De plus, il leur manque les impulsions claires des arrivées de phases typiques des tremblements de terre. Cela rend très incertaine la localisation d’un mouvement de masse à partir des seuls enregistrements sismiques, elle peut différer de plusieurs kilomètres de l’endroit réel. En revanche, le début d’un tel évènement peut être déterminé à la seconde près grâce à ces enregistrements.

Dans la liste désormais publiée, seuls les mouvements de masse clairement visibles dans les données sismiques sont mentionnés. Cette liste est donc incomplète : les petits mouvements de masse ou ceux qui se déplacent lentement, ou encore ceux qui se produisent dans des zones mal couvertes par le réseau sismique ne sont pas enregistrés. En outre, l'évaluation se fait manuellement, ce qui fait que les nouveaux événements peuvent n’apparaître dans la liste que plusieurs jours après leur occurrence. Certains mouvements de masse ont été validés par des sources externes, ils sont stipulés 'confirmés' dans la dernière colonne. La magnitude est purement indicative et correspond à celle de l’événement telle qu’elle est utilisée pour les séismes locaux suisses. La liste des mouvements de masse remonte jusqu’à 2009 et est complétée en permanence. 

Pour en savoir plus

Liste des mouvements de masse

21/05/2024

Des sismomètres dans les écoles enregistrent les tremblements de terre

Taïwan se trouve à plus de 9 500 kilomètres de la Suisse et donc bien trop loin pour que même les fortes secousses d’un tremblement de terre puissent être ressenties dans notre pays. Le grand séisme du 3 avril 2024, d’une magnitude de 7.4, n’est pourtant pas passé inaperçu : parallèlement au réseau du Service Sismologique Suisse (SED) à l’ETH de Zurich, 17 sismomètres RaspberryShake installés dans des écoles suisses ont enregistré les ondes du tremblement de terre. Il s’agit de petits appareils portables équipés chacun de trois capteurs de haute précision (géophones) et d’un convertisseur analogique-numérique. Ils ont été mis à disposition en début d’année dans le cadre du projet seismo@school, dont le SED est le chef de file, en étroite collaboration avec l’Université de Lausanne (UNIL) et le Centre Pédagogique Prévention Séisme (CPPS) de Sion. L’objectif est de sensibiliser les élèves au thème des tremblements de terre, de promouvoir les disciplines MINT et de renforcer la coopération entre les établissements d’enseignement et les institutions scientifiques.

Une approche pratique de l’étude des tremblements de terre en classe 

Depuis leur mise en service, les sismomètres des écoles cantonales et des gymnases consignent en continu les mouvements terrestres, et notamment les secousses dues à des séismes locaux, comme celui du 27 février près de Saignelégier (JU), d’une magnitude de 3.4. Les élèves ont accès aux données enregistrées de leurs propres sismomètres RaspberryShake et de plus de 2 000 dispositifs installés dans le monde entier, en temps réel, via le site web RaspberryShake. Les données sont présentées de manière claire, de sorte qu’il est possible de déterminer facilement l’épicentre d’un tremblement de terre, par exemple dans le cadre d’un cours scolaire. Cela permet d’avoir un aperçu pratique du domaine de la recherche sismique et d’approfondir la compréhension des différents concepts de la sismologie. 

Le programme seismo@school 

L’initiative seismo@school trouve son origine dans un programme lancé ces dernières années par l’Université de Lausanne et la HES-SO Valais-Wallis, auquel participent 22 écoles des cantons du Valais et de Vaud. Grâce à un projet AGORA de deux ans, financé par le Fonds national suisse (FNS) et intitulé « Promotion de la prise de conscience des séismes en Suisse », le SED a désormais pu l'étendre à toute la Suisse.

La vision à long terme du projet est un programme seismo@school à l’échelle nationale, proposant un matériel pédagogique multilingue, des activités régulières pour les enseignants et des coopérations internationales. Ce projet constitue une étape décisive dans la promotion de la prévention et des connaissances des jeunes en matière de tremblements de terre, ce qui contribuera en fin de compte à une société plus apte à gérer les séismes à l’avenir.

Offres pour les enseignants 

Dans les mois à venir, l’équipe de seismo@school développera et mettra librement à disposition des ressources pédagogiques traitant de certains thèmes de la sismologie : l’aléa et le risque sismiques, la sismicité induite, les fausses informations et l’éducation aux médias, ainsi que la mesure et la localisation des séismes. En outre, une journée de formation continue sur les nouveaux documents scolaires disponibles sera proposée chaque année aux enseignants de géographie à partir du semestre de printemps 2025. Il existe également une plate-forme d’apprentissage numérique « CoP Geographie » sur Microsoft Teams, où les enseignants peuvent se mettre en réseau et partager du matériel utile. Les personnes intéressées doivent contacter l’équipe de projet seismo@school par courriel : seismo_at_school[at]sed.ethz.ch.

Autres informations 

Description du projet

CPPS – Site web du projet : www.cpps-vs.ch/seismo-at-school

14/05/2024

Surveillance sismique du projet de géothermie en Haute-Sorne (JU)

Dans les jours à venir les travaux de forage vont commencer pour le projet de géothermie profonde de Haute-Sorne (JU). Le Service Sismologique Suisse (SED) à l’ETH de Zurich a densifié localement son réseau de mesure afin de fournir, pour le compte du canton du Jura, une surveillance de base indépendante. Celle-ci contribue à une meilleure compréhension de la sismicité naturelle locale avant même le début du chantier. 

Dès la phase d’explorations (installation du site de forage, creusement du puits, tests de stimulation), elle aide à détecter les éventuels séismes à proximité du site et à distinguer ceux qui sont liés au projet de ceux qui sont naturels. Le SED publie les données enregistrées en temps réel sur cette page et offre ainsi ces informations au canton, au public, aux médias et également au promoteur du projet. De plus, en cas de séisme à proximité, le SED alerte directement le canton et le promoteur.

C’est pendant la phase d’exploration et de stimulation (pas encore autorisée) que la contribution de cette surveillance de base est la plus importante. Le procédé EGS (Enhanced Geothermal System – Système géothermique stimulé) prévu en Haute-Sorne implique d’augmenter la perméabilité des réseaux de fissures présents dans le sous-sol, en utilisant de nombreux petits tremblements de terre. Ceux-ci sont déclenchés par l’injection d’eau sous haute pression. Il existe déjà des projets EGS qui fournissent chaleur et énergie, et ils ont parfois provoqué des tremblements de terre perceptibles. Dans un cas, ces secousses ont été suffisamment fortes pour causer des dégâts substantiels (voir l’article d’actualité sur le séisme de Pohang, Corée du Sud).

En Haute-Sorne, le promoteur Geo-Energie Jura veut éviter que des séismes perceptibles ou même dommageables ne se produisent grâce à une analyse complète des risques, à des mises à jour continues des modèles basées sur les données nouvellement acquises et à un procédé en plusieurs étapes qu'elle a breveté.

Elle prévoit en effet de ne stimuler qu’un volume de roche limité à chaque fois, en plusieurs phases séparées les unes des autres, pour créer petit à petit un réservoir géothermique suffisamment grand. Cette méthode diffère de la stratégie de stimulation massive en une seule étape utilisée par exemple dans les projets EGS de Bâle en 2006 ou de Pohang en 2017. Ce procédé en plusieurs étapes a déjà été testé avec succès à petite échelle dans le BedrettoLab de l’ETH de Zurich. Alors qu’il existe un certain risque de tremblements de terre perceptibles pendant la phase ultérieure de construction (stimulation hydraulique) du projet Haute-Sorne, de tels tremblements sont très peu probables pendant la phase de forage qui débute actuellement. Selon le promoteur, un premier test de stimulation n’est prévu que en hiver 2024/2025.

La surveillance de base du SED est régie par un accord avec le canton du Jura et financée par le projet GEOBEST2020+, soutenu par l’Office fédéral de l’énergie. Pour compléter cette surveillance, Géo-Energie Jura exploite ses propres stations afin de pouvoir localiser des séismes encore plus petits, notamment pendant la phase de stimulation, et de suivre ainsi l’évolution du réservoir géothermique. Cette phase est certes prévue mais pas encore autorisée.

Pour plus d’informations sur la surveillance sismique du projet de géothermie en Haute-Sorne, consultez les pages suivantes :

Aperçu du projet

Sismicité naturelle dans la région

Surveillance sismique

Liste des tremblements de terre

Sismogrammes en temps réel

09/05/2024

Tremblement de terre à l’ouest d'Arolla (VS)

Le jeudi 9 mai 2024, à 23h25 (heure locale), un séisme de magnitude 3,7 s'est produit à environ 10 km à l'ouest d'Arolla (VS), à une profondeur d'environ 4-5 km.

Les secousses ont été bien ressenties principalement au nord de l'épicentre au Châble et à Verbier, et plus largement dans la vallée du Rhône, par exemple à Sion. Des personnes habitant des communes un peu plus éloignées, par exemple Martigny ou Brigue, ont également perçu les secousses. Peu après le séisme, le Service sismologique suisse à l’ETH de Zurich a déjà reçu environ 500 témoignages de ressenti de la population. En règle générale, un tremblement de terre de cette intensité et à cette profondeur ne devrait pas causer de dommages.

Le dernier événement un peu plus important dans cette région s'est produit en octobre 2021 avec une magnitude de 4,1 à environ 5 km au sud d'Arolla (VS). Le foyer du séisme se trouvait alors à une profondeur légèrement inférieure à celle du séisme actuel. En raison de cette profondeur moindre, de petits dommages auraient pu être occasionnellement causés près de l'épicentre. Toutefois, la région n'est que très peu habitée et aucun dommage n'a été signalé au Service sismologique suisse.

THÈMES

Séismes

Au secours, la terre tremble !

Les séismes ne peuvent être évités. Cependant il est possible de limiter les dommages éventuels par des moyens relativement simples. Informez-vous du comportement à adopter, pendant et après un fort tremblement de terre.

En savoir plus

Au secours, la terre tremble !

Savoir

La Suisse des tremblements de terre

En Suisse, il se produit entre 1'000 et 1'500 séismes par an. La population ne ressent effectivement que 10 à 20 séismes par an. Ces derniers présentent en général des magnitudes de 2.5 ou plus. En moyenne à long terme, on observe chaque année 23 séismes d’une magnitude égale ou supérieure à 2.5. Voulez-vous en savoir plus sur les dangers naturels présentant le plus grand potentiel de dommages en Suisse ?

En savoir plus

La Suisse des tremblements de terre

Alertes

Bien informé en continu

Vous désirez être en permanence au courant ? Vous trouverez ici une vue d'ensemble de l'offre d'informations du Service Sismologique Suisse (SED).

En savoir plus

Bien informé en continu

Savoir

Aléa sismique

Les séismes sont en Suisse le danger naturel pouvant provoquer le plus de dommages. Jusqu’à présent, il est impossible de les prédire de façon fiable et de les éviter. Grâce à des recherches intensives cependant, on connaît désormais la fréquence et l’intensité à laquelle la terre pourrait trembler à l’avenir à des endroits précis. Différentes cartes vous permettent de découvrir, par le biais de notre outil en ligne interactif, la probabilité de certains tremblements de terre en Suisse.

En savoir plus

Aléa sismique

Recherche et enseignement

Domaines de recherche

On nous demande souvent ce que font les collaborateurs du SED lorsque la terre ne tremble pas. La réponse est simple : ils se consacrent à la recherche. On peut souligner différents domaines de recherche, qui décrivent succinctement les activités scientifiques centrales du SED.

En savoir plus

Domaines de recherche

Qui sommes nous

Service Sismologique Suisse (SED)

Le Service Sismologique Suisse (SED) à l'ETH de Zurich est l’institution fédérale compétente en matière de tremblements de terre. Le SED est responsable de l’observation et de l’étude des tremblements de terre en Suisse et dans les régions limitrophes. En cas de tremblement de terre, le SED informe le public, les autorités et les médias sur la localisation, la magnitude et les effets possibles. Les activités du SED sont intégrées dans le programme de mesures pour la mitigation des séismes de la Confédération.

En savoir plus

Service Sismologique Suisse (SED)

Séismes

Surveillance des séismes

10 à 20 fois par an, on perçoit, on entend ou on lit que des séismes se produisent en Suisse. La plupart des tremblements de terre enregistrés par le Service Sismologique ne sont cependant pas ressentis par la population. Ils se situent sous la limite de perception et ne peuvent être détectés que par des instruments de mesure sensibles. Le Service Sismologique suisse exploite un réseau de stations de mesure avec plus de 200 stations sismiques réparties sur tout le territoire national.

En savoir plus

Surveillance des séismes

Recherche et enseignement

Produits et logiciels

Vous pouvez accéder aux données sismiques et à différents logiciels dans la rubrique Produits.

En savoir plus

Produits et logiciels