MENU
Le contenu de la page commence ici

Service Sismologique Suisse (SED)

Le Service Sismologique Suisse (SED) à l'ETH de Zurich est l’institution fédérale compétente en matière de tremblements de terre. Ses activités sont intégrées dans le programme de mesures pour la mitigation des séismes de la Confédération.

Séismes ressentis en Suisse

Heure locale
Mag.
Localité
Ressenti?
2017-07-21  19:03 3.6 Lago di Garda I Probablement pas ressenti
2017-07-08  02:18 2.7 CHATEAU-D'OEX VD Ressenti
2017-07-02  12:53 2.3 Gelterkinden BL Légèrement ressenti
2017-07-01  11:29 2.6 CHATEAU-D'OEX VD Légèrement ressenti
2017-07-01  10:10 4.3 CHATEAU-D'OEX VD Largement ressenti

Séismes récents

Heure locale
Magnitude
Localité
2017-07-27 01:19 1.2 Sion VS
2017-07-27 00:38 0.8 Leukerbad VS
2017-07-26 16:28 0.7 Saxon VS
2017-07-26 11:22 1.4 Muellheim D

Compteur de séismes Suisse

depuis
01.01.2017 
000

Séismes récents magnitude 4.5 ou supérieure

Heure UTC
Magnitude
Localité
2017-07-26 22:18:16 4.5 Iceland
2017-07-22 17:25:46 4.6 Dodecanese Islands, Greece
2017-07-22 17:09:21 4.7 Dodecanese Islands, Greece
2017-07-21 17:09:45 5.0 Dodecanese Islands, Greece
2017-07-21 10:36:56 4.5 CRETE, GREECE
2017-07-21 07:42:51 4.7 WESTERN IRAN
2017-07-21 05:04:00 4.5 DODECANESE IS.-TURKEY BORDER REG
2017-07-21 02:12:34 4.5 DODECANESE IS.-TURKEY BORDER REG
2017-07-21 01:38:51 4.5 WESTERN TURKEY
2017-07-20 23:23:51 4.7 Dodecanese Islands, Greece
2017-07-20 22:52:57 4.7 Dodecanese Islands, Gre
2017-07-20 22:31:11 6.7 DODECANESE IS.-TURKEY BORDER REG
2017-07-20 06:22:36 4.5 AZERBAIJAN

Séismes récents magnitude 6 ou supérieure

Heure UTC
Magnitude
Localité
2017-07-20 22:31:11 6.7 DODECANESE IS.-TURKEY BORDER REG
2017-07-18 02:05:19 6.4 Near coast of Peru
2017-07-18 02:05:18 6.4 Near coast of Peru
2017-07-17 23:34:13 7.7 Komandorsky Islands, Russia, region
2017-07-17 11:05:08 6.2 Komandorsky Islands, Russia, region
2017-07-13 03:36:09 6.4 New Ireland, Papua New Guinea, region
2017-07-12 19:47:32 6.4 Sea of Japan
2017-07-11 07:07:13 6.0 South Indian Ocean
ACTUALITÉS

21/07/2017

Fort séisme près de Bodrum (Turquie) et Kos (Grèce)

Un fort séisme de magnitude 6.7 s’est produit vendredi, 21 juillet 2017, à 1h31 heure locale (0h31 heure suisse). L’hypocentre se trouvait à environ 12 km au sud de Bodrum (Turquie) et 12 km à l’est de Kos (Grèce) à une profondeur d’environ 10 km. Le séisme a aussi provoqué un petit tsunami. Le séisme a été ressenti largement dans la région égéenne-turque et L’Égée-Méridionale grecque. On déplore deux morts à Kos, des blessés et des dégâts sur des bâtiments.

Dans la région épicentrale, des répliques sont à attendre dans les jours et semaines à venir, dont quelques-unes qui pourraient être fortement ressenties voir produire de nouveaux dégâts. Dans la zone à risque, l’infrastructure peut aussi être endommagée. Le DFAE informe et conseille les voyageurs. Nous conseillons aux personnes qui envisagent de se rendre dans la zone touchée par le séisme de s’adresser directement à leurs agents de voyage.

D’après nos expériences, la probabilité de nouveaux séismes de magnitude semblable ou même plus grande dans la région de Kos et Bodrum dans les jours ou semaines à venir est élevée par rapport à la moyenne à long terme, mais reste faible.

D’une manière générale, les séismes de magnitude 6 ou plus sont toujours possibles dans la mer Egée et les régions limitrophes. Cette région a un des plus importants risques sismiques en Europe et en la Méditerranée.

Depuis 1900, dans un périmètre d’environ 150 km autour du séisme actuel, sept séismes de magnitude supérieur à 6.5 se sont produits (source : International Seismological Center). Le plus fort de ces séismes a enregistré une magnitude de 7.5 en 1956 au sud de l’île d’Amargos (environ 130 km à l’ouest du séisme actuel) tandis qu’en 1926, un séisme de magnitude 6.9 s’est produit à environ 15 km à l’ouest de Kos.

01/07/2017

Séisme fortement ressenti dans le Pays d’Enhaut

Séisme fortement ressenti dans le Pays d’Enhaut

Un séisme de magnitude 4.3 s’est produit samedi 1 juillet 2017 à 10:10 (heure locale) près de Château d’Oex (VD) à une profondeur d'environ 4 km. Il a été fortement ressenti près de l’épicentre, dans le pays d’Enhaut. Quelques dégâts légers sont probables dans cette région. Il a été ressenti dans les cantons de Vaud, Fribourg, en Valais et dans le canton de Berne. Plus de 1'300 personnes en deux heures ont témoigné de leur ressenti sur notre site web.

L’activité sismique dans cette zone était plus forte depuis 2016 et plusieurs séismes de magnitude jusque 2.7 ont été ressentis en 2016 et 2017, le dernier le 13 mai. Celui de samedi est nettement plus fort. Il a commencé à générer une séquence de répliques de séismes de plus faibles magnitudes qui va durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Certaines comme celle de samedi à 11:29 (magnitude 2.6) seront ressenties par la population qui doit s’attendre à d’autres secousses dans les prochains jours. Un séisme aussi fort, voire plus fort que celui de samedi n’est pas exclu, mais est peu probable.

Le séisme est lié à la rupture d’une faille normale (extension) orientée est-ouest, comme les autres événements de la séquence depuis 2016. Une inversion large-bande du moment sismique suggère également un événement peu profond avec une magnitude de moment Mw=4.0 et un mécanisme en faille normale. La station sismique SCOD située à Château d'Oex a enregistré une accélération maximale de 1.5 m/s2 soit la deuxième plus forte enregistrée en Suisse.

Historiquement, la région a été touchée par un séisme en 1770 aussi près de Château d’Oex, avec une magnitude estimée à 5.2 et une intensité épicentrale de VI (estimée à partir de dégâts). Par comparaison le séisme de samedi a une intensité épicentrale de V.

En Suisse, un événement de magnitude supérieure à 4 a lieu en moyenne tous les ans. Un autre événement de ce type, de magnitude 4.6, s’était produit en mars dernier dans le canton de Glaris avec des conséquences relativement similaires, mais sur une région plus importante.

Les carrés de couleur indiquent sur la carte les localités où le séisme a été ressenti et nous a été annoncé. En arrière-plan, la carte des intensités instrumentales.

Dans les médias: le 19:30 de la RTS du 01/07/2017

26/06/2017

Glissement de terrain et inondation au Groenland

Glissement de terrain et inondation au Groenland

Un important glissement de terrain a eu lieu samedi 17 juin 2017 en soirée au Nord-Ouest du Groenland, à environ 20 km du petit village de pêcheurs de Nuugaatsiaq. Peu après, des vagues ont inondé une grande partie du village, provoquant une destruction totale sur une large étendue. 11 maisons ont été emportées par la mer, quatre personnes sont portées disparu et 200 personnes ont été évacuées de trois villages de la région. L'effondrement a généré des ondes sismiques observables dans le monde entier et qui sont clairement apparues sur toutes les stations du réseau sismique du Groenland GLISN. Ce réseau a été mis en place au cours de la dernière décennie grâce à un effort international, avec un financement significatif de l'US National Science Foundation, du Geological Survey du Danemark et du Groenland, du Fond National Suisse (FNS) et de huit autres partenaires internationaux. 

Les données sismiques ont permis de rapidement contraindre les caractéristiques de l'effondrement. La station NUUG, située dans le village de Nuugaatsiaq, a été déterminante. C'est l'une des trois stations du Nord-Ouest du Groenland installées et entretenues par le Service Sismologique Suisse avec le soutien du FNS. Ces stations ont non seulement enregistré le signal de l'effondrement mais aussi celui généré par les vagues qui ont inondé le village par l'entrée en résonance du fjord (phénomène de seiche). Des informations supplémentaires sont disponibles ici.

En outre, des informations complémentaires sur la surveillance sismique des glaciers, objectif principal du réseau sismique du Groenland, sont disponibles ici.

16/06/2017

Un modèle de risque sismique pour la Suisse

Un modèle de risque sismique pour la Suisse

Quels sont les dommages que peuvent provoquer les tremblements de terre en Suisse ? Il n’existe actuellement que des débuts de réponse à cette question importante. Grâce au modèle national de l’aléa sismique du Service Sismologique Suisse (SED) à l’ETH Zurich, on connaît certes où et avec quelle fréquence on peut s’attendre à certains tremblements de terre, et quelle est la force des secousses qu’ils provoqueraient sur un site. Par contre, l’ampleur des dommages que les séismes peuvent provoquer sur les bâtiments et les infrastructures reste incertaine. Le Conseil fédéral a chargé le SED, en collaboration avec l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) et l’Office fédéral de la protection de la population (OFPP), de combler cette lacune et de mettre au point d’ici 2022 un modèle de risque sismique.

Sur la base de l’aléa sismique, le risque sismique prend en compte l’influence du sous-sol local ainsi que la vulnérabilité et la valeur des bâtiments et infrastructures. Il devrait permettre aux autorités cantonales et nationales d’améliorer leur vue d’ensemble des risques, et d’optimiser ainsi l’aménagement du territoire. Parallèlement à la prévention, le modèle servira en cas de séisme à estimer rapidement quels dommages sont à attendre, et à quel endroit. L’élaboration du modèle sera financée par des contributions de l’OFEV, de l’OFPP et de l’ETH.

Le programme gestion des risques sismiques prévoit également pour les années 2017 à 2020 les mesures suivantes dans le domaine des tremblements de terre, décrites dans le communiqué de presse de la Confédération :

  • Garantir une coopération institutionnalisée à l’échelon fédéral.
  • Finaliser le renouvellement des réseaux nationaux de mesures sismiques.
  • Améliorer les bases relatives à l’appréciation de l’aléa sismique et aux exigences en matière de sécurité parasismique.
  • Élaborer un modèle du calcul du risque sismique pour la Suisse.
  • Achever l’inventaire de la sécurité parasismique des bâtiments importants de la Confédération en Suisse et à l’étranger.
  • Garantir la qualité de la protection parasismique dans les projets de construction menés par les services de la construction et des immeubles de la Confédération.
  • Établir des bases et des critères pour l’examen et le traitement des demandes d’aides financières exceptionnelles soumises à la Confédération par des cantons en cas de séisme.
  • Élaborer un concept pour la création et l’exploitation d’une organisation de traitement des sinistres en collaboration avec les compagnies d’assurance et les cantons.

Le SED est responsable, parallèlement à l’élaboration du modèle de risque sismique, de la rénovation du réseau national de mesures sismiques.

THÈMES

Séismes

Au secours, la terre tremble !

Au secours, la terre tremble !

Les séismes ne peuvent être évités. Cependant il est possible de limiter les dommages éventuels par des moyens relativement simples. Informez-vous du comportement à adopter, pendant et après un fort tremblement de terre.

En savoir plus

Savoir

La Suisse des tremblements de terre

La Suisse des tremblements de terre

En Suisse, il se produit entre 500 et 800 séismes par an. Environ dix d'entre eux sont assez forts (magnitude 2,5 ou plus) pour être perçus par la population. Voulez-vous en savoir plus sur les dangers naturels présentant le plus grand potentiel de dommages en Suisse ?

En savoir plus

Alertes

Bien informé en continu

Bien informé en continu

Vous désirez être en permanence au courant ? Vous trouverez ici une vue d'ensemble de l'offre d'informations du Service Sismologique Suisse (SED).

En savoir plus

Savoir

Aléa sismique

Aléa sismique

Les séismes sont en Suisse le danger naturel pouvant provoquer le plus de dommages. Jusqu’à présent, il est impossible de les prédire de façon fiable et de les éviter. Grâce à des recherches intensives cependant, on connaît désormais la fréquence et l’intensité à laquelle la terre pourrait trembler à l’avenir à des endroits précis. Différentes cartes vous permettent de découvrir, par le biais de notre outil en ligne interactif, la probabilité de certains tremblements de terre en Suisse.

En savoir plus

Recherche et enseignement

Domaines de recherche

Domaines de recherche

On nous demande souvent ce que font les collaborateurs du SED lorsque la terre ne tremble pas. La réponse est simple : ils se consacrent à la recherche. On peut souligner différents domaines de recherche, qui décrivent succinctement les activités scientifiques centrales du SED.

En savoir plus

Qui sommes nous

Service Sismologique Suisse (SED)

Service Sismologique Suisse (SED)

Le Service Sismologique Suisse (SED) à l'ETH de Zurich est l’institution fédérale compétente en matière de tremblements de terre. Le SED est responsable de l’observation et de l’étude des tremblements de terre en Suisse et dans les régions limitrophes. En cas de tremblement de terre, le SED informe le public, les autorités et les médias sur la localisation, la magnitude et les effets possibles. Les activités du SED sont intégrées dans le programme de mesures pour la mitigation des séismes de la Confédération.

En savoir plus

Séismes

Surveillance des séismes

Surveillance des séismes

En moyenne une dizaine de fois par an, on perçoit, on entend ou on lit que des séismes se produisent en Suisse. La plupart des tremblements de terre enregistrés par le Service Sismologique ne sont cependant pas ressentis par la population. Ils se situent sous la limite de perception et ne peuvent être détectés que par des instruments de mesure sensibles. Le Service Sismologique suisse exploite un réseau de stations de mesure avec plus de 150 stations sismiques réparties sur tout le territoire national.

En savoir plus

Recherche et enseignement

Produits et logiciels

Produits et logiciels

Vous pouvez accéder aux données sismiques et à différents logiciels dans la rubrique Produits.

En savoir plus