MENU
Le contenu de la page commence ici

Service Sismologique Suisse (SED)

Le Service Sismologique Suisse (SED) à l'ETH de Zurich est l’institution fédérale compétente en matière de tremblements de terre. Ses activités sont intégrées dans le programme de mesures pour la mitigation des séismes de la Confédération.

Séismes ressentis en Suisse

Heure locale
Mag.
Localité
Ressenti?
2020-05-27 09:11 2.8 Elm GL Légèrement ressenti
2020-05-27 02:55 2.9 Elm GL Légèrement ressenti
2020-05-26 07:50 3.1 Elm GL Ressenti
2020-05-19 08:10 2.1 Sion VS Ressenti
2020-05-18 13:14 2.9 Cluses F Légèrement ressenti
2020-05-07 11:44 1.9 Brugg AG Légèrement ressenti
2020-04-28 21:38 2.5 Thonon-les-Bains F Probablement pas ressenti

Séismes récents

Heure locale
Magnitude
Localité
2020-05-28 10:45 1.8 Elm GL
2020-05-27 18:36 1.5 Sanetschpass VS
2020-05-27 14:26 1.0 Sierre VS
2020-05-27 09:11 2.8 Elm GL

Compteur de séismes Suisse

depuis
01.01.2020 
000

Séismes récents magnitude 4.5 ou supérieure

Heure UTC
Magnitude
Localité
2020-05-27 01:09:52 5.0 CRETE, GREECE
2020-05-26 13:53:36 4.5 CRETE, GREECE
2020-05-24 09:11:28 5.1 Northern and central Iran
2020-05-23 22:50:11 5.3 CRETE, GREECE
2020-05-22 03:40:30 5.1 Crete, Greece
2020-05-21 14:05:59 4.7 Crete, Greece
2020-05-20 23:43:15 5.8 CENTRAL MEDITERRANEAN SEA
2020-05-20 15:44:50 4.7 Dodecanese Islands, Greece
2020-05-20 02:12:17 4.8 Crete, Greece
2020-05-19 19:09:14 4.8 Crete, Greece
2020-05-19 16:15:26 4.5 Crete, Greece
2020-05-19 09:24:45 4.9 Crete, Greece
2020-05-19 02:44:17 4.6 CRETE, GREECE

Séismes récents magnitude 6 ou supérieure

Heure UTC
Magnitude
Localité
2020-05-27 07:09:18 6.1 Vanuatu Islands
2020-05-27 07:09:11 6.1 Vanuatu Islands
2020-05-27 07:09:10 6.1 Vanuatu Islands
2020-05-22 08:46:06 6.1 Off coast of central Mexico
2020-05-15 11:03:28 6.0 California-Nevada border region
2020-05-15 11:03:28 6.5 Nevada, United States
2020-05-12 22:41:12 6.6 Santa Cruz Islands
2020-05-07 11:21:19 6.1 Bougainville - Solomon Islands region
ACTUALITÉS

28/05/2020

Séquence toujours active dans le canton de Glaris

Séquence toujours active dans le canton de Glaris

Depuis le mardi 26 mai 2020, une séquence de séismes est active à l’ouest d’Elm, dans le Sernftal (GL). Elle a débuté à 07h50 (heure locale) avec un tremblement de terre de magnitude 3.1 (cf. contribution précédente). Depuis et jusqu’au jeudi midi 28 mai, le service sismologique suisse (SED) à l’ETH de Zurich a pu, grâce à son réseau de stations, localiser précisément 13 autres séismes. Les deux plus forts, de magnitudes 2.9 et 2.8, mercredi à 02h55 et à 09h11, ont été ressentis faiblement près de l’épicentre.

La figure montre l’évolution temporelle de l’activité sismique. Le graphique contient d’une part 22 séismes localisés (bordés de rouge, parmi eux neuf événements de qualité de localisation moindre et ne faisant pas partie du catalogue officiel) et d’autre part de plus petits séismes. Ces derniers ont pu être déterminés a posteriori par une comparaison systématique des formes d’ondes, chacun de ces petits séismes présentant une configuration semblable à celle de ceux qui ont été enregistrés par l’approche classique. Cette méthode du « template-matching » est actuellement étudiée et améliorée au SED. Elle permet de mieux comprendre encore de telles séquences.

Il a déjà été fait mention dans la contribution précédente de la proximité à l’essaim de séismes de Urnerboden en 2017. Plus proche encore, un séisme de mangitude 3.8 s’est produit près de Linthal le 17 mars 2001. Dans la zone de la séquence en cours, le SED avait déjà enregistré en été 1987 une série similaire. Elle contenait 34 séismes, dont le plus fort avait une magnitude de 2.4, et a duré exactement un mois. Une relocalisation relative des tremblements de terre les uns par rapport aux autres avait montré qu’ils s’étaient tous produits le long d’une faille subverticale orientée est-ouest. Le mouvement était dextre : quel que soit le côté de la faille sur lequel on se trouve, le côté opposé se déplace vers la droite.

Des premières investigations, encore préliminaires, des séismes enregistrés jusqu’ici semblent indiquer une géométrie de faille presqu’identique, ce qui laisse supposer que le système de faille de 1987 a été réactivé. De telles failles orientées est-ouest (mais aussi nord-sud) sont connues grâce à la géologie de surface dans cette région des Alpes. Comme pour la séquence de 1987, les premières analyses indiquent une relativement faible profondeur des séismes. Avec une profondeur estimée à 2 km environ (sous le niveau de la mer), ils se situent dans la zone de contact entre la couverture sédimentaire visible en surface et le socle cristallin. À cause de l’incertitude qui entache la détermination des profondeurs, une origine géologique plus précise n’est pas encre possible.

Bien que l’activité sismique se soit un peu estompée ces dernières 24 heures, il est difficile de se prononcer sur l’activité sismique à laquelle il faut s’attendre ces prochains jours et ces semaines. L’expérience montre que de telles séquences peuvent évoluer de manières très variées. Il est ainsi toujours possible, même si peu probable, que d’autres séismes encore plus forts se produisent. On peut rappeler que de manière générale, des séismes forts, de magnitude 6 ou plus, sont certes rares, mais qu’ils peuvent se produire en Suisse à tout endroit et à tout moment. En moyenne, il faut compter en Suisse avec un tremblement de terre de magnitude d’environ 6 tous les 50 à 150 ans.

26/05/2020

Séisme dans les Alpes glaronnaises

Séisme dans les Alpes glaronnaises

Ce mardi 26 mai 2020 à 07h50 (heure locale), un séisme de magnitude 3.1 s’est produit dans le Sernftal, à 3 km à l’ouest d’Elm (GL), à une profondeur de 4 km environ. Il ne faut pas s’attendre à de dégâts pour un tremblement de terre de cette magnitude.

La secousse a été en partie clairement ressentie à proximité de l’épicentre. Le service sismologique suisse à l’ETH de Zurich n’a en revanche reçu presque aucun témoignage en provenance de distances supérieures à 20 km. 

Ces dernières années, des séismes ressentis se sont produits ici ou là dans la région. Le plus mémorable est celui du 6 mars 2017, d’une magnitude de 4.6 qui a ébranlé toute la Suisse centrale. Son épicentre était cependant situé à quelques 15 km à l’ouest de l’épicentre du séisme de ce matin, également à une profondeur de 4 km. On peut noter que la plupart des séismes dans cette région des Alpes se produisent à des profondeurs inférieures à 5 km, et donc relativement proche de la surface.

19/05/2020

Séisme près de Sion

Séisme près de Sion

Le mardi 19 mai 2020, à 8h10, un tremblement de terre de magnitude 2,1 s'est produit dans la vallée du Rhône, à l’est de Sion (VS). La profondeur du séisme était d'environ 6 km. Malgré sa magnitude relativement faible, le tremblement de terre peu profond a été ressenti par de nombreuses personnes: dans les deux heures qui ont suivi le séisme, le Service sismologique suisse  a reçu environ 80 témoignages de ressenti la plupart en provenance de Sion même et tous limités à un rayon de 10 km autour de l’épicentre. La vallée du Rhône est une région qui présente l'un des plus grands aléas sismiques de Suisse.  

29/04/2020

Les mesures prises contre le COVID-19 réduisent le bruit sismique en Suisse

Les stations de mesure sismique enregistrent non seulement les ondes des tremblements de terre, mais aussi les vibrations d’autres origines, appelées bruit de fond sismique. Cette agitation constante de la Terre est en partie anthropogène, provoquée notamment par le trafic routier ou les activités industrielles qui font vibrer la croûte terrestre, généralement plus fort pendant la journée et moins fort la nuit et le week-end. Mais le vent, les vagues et les phénomènes météorologiques font aussi trembler la terre en permanence. Comme l’ont[1] montré des études internationales, le niveau du bruit de fond sismique d’origine humaine a diminué en de nombreux endroits depuis l’expansion de la pandémie de Corona. Les stations de surveillance enregistrent donc indirectement les effets du confinement et de la réduction concomitante de l’activité humaine. Ce phénomène est également constaté en Suisse par le Service Sismologique Suisse de l’ETH Zurich.

Aux stations du réseau national accélérométrique (SSMNet), souvent localisées dans des zones urbaines, le bruit de fond sismique a parfois diminué de manière significative, par exemple à Martigny, Zurich, Bâle ou Genève. Dans ces villes, le bruit de fond pendant les jours ouvrables depuis l’avènement de cette situation exceptionnelle était presque aussi faible que d’habitude les week-ends avant le confinement. De même, les nuits de vendredi à samedi et de samedi à dimanche sont beaucoup plus calmes que d’habitude depuis le début du confinement : les soirs de week-end, les valeurs du bruit sismique sont revenues au niveau des soirées normales de semaine dans les villes. D’ordinaire, le bruit sismique est en général plus élevé pendant les nuits du week-end que pendant celles du lundi au vendredi.

Le bruit de fond n’est par contre que légèrement réduit pour les stations rurales ou alpines du réseau national à large bande (SDSNet), situées dans des zones beaucoup moins affectées par les vibrations du trafic routier, ferroviaire et d’autres activités humaines. Localement, cependant, des vents forts et certaines influences météorologiques peuvent également entraîner une augmentation du niveau de bruit de fond, comme cela a peut-être été le cas dans le nord-est de la Suisse au cours de la période étudiée (23 au 29 mars 2020).

En conséquence de cette situation exceptionnelle en Suisse, les stations de mesure peuvent désormais enregistrer des séismes légèrement moins forts, dont les signaux seraient autrement noyés dans le bruit de fond. Le confinement COVID-19 augmente donc la sensibilité de la surveillance des tremblements de terre dans certaines parties de la Suisse, mais cet effet n’est que de 0.1 à 0.2 unités de magnitude. À titre de comparaison, pendant la nuit, cette sensibilité est supérieure en moyenne d’environ 0.5 unités de magnitude à celle des heures de travail diurnes. Les nouvelles dates montrent que le bruit de fond sismique a encore légèrement augmenté ces derniers jours dans certaines stations. Toutefois, aucune déduction sur le respect du confinement ne peut être tirée de ces données.

THÈMES

Séismes

Au secours, la terre tremble !

Au secours, la terre tremble !

Les séismes ne peuvent être évités. Cependant il est possible de limiter les dommages éventuels par des moyens relativement simples. Informez-vous du comportement à adopter, pendant et après un fort tremblement de terre.

En savoir plus

Savoir

La Suisse des tremblements de terre

La Suisse des tremblements de terre

En Suisse, il se produit entre 1'000 et 1'500 séismes par an. La population ne ressent effectivement que 10 à 20 séismes par an. Ces derniers présentent en général des magnitudes de 2.5 ou plus. En moyenne à long terme, on observe chaque année 23 séismes d’une magnitude égale ou supérieure à 2.5. Voulez-vous en savoir plus sur les dangers naturels présentant le plus grand potentiel de dommages en Suisse ?

En savoir plus

Alertes

Bien informé en continu

Bien informé en continu

Vous désirez être en permanence au courant ? Vous trouverez ici une vue d'ensemble de l'offre d'informations du Service Sismologique Suisse (SED).

En savoir plus

Savoir

Aléa sismique

Aléa sismique

Les séismes sont en Suisse le danger naturel pouvant provoquer le plus de dommages. Jusqu’à présent, il est impossible de les prédire de façon fiable et de les éviter. Grâce à des recherches intensives cependant, on connaît désormais la fréquence et l’intensité à laquelle la terre pourrait trembler à l’avenir à des endroits précis. Différentes cartes vous permettent de découvrir, par le biais de notre outil en ligne interactif, la probabilité de certains tremblements de terre en Suisse.

En savoir plus

Recherche et enseignement

Domaines de recherche

Domaines de recherche

On nous demande souvent ce que font les collaborateurs du SED lorsque la terre ne tremble pas. La réponse est simple : ils se consacrent à la recherche. On peut souligner différents domaines de recherche, qui décrivent succinctement les activités scientifiques centrales du SED.

En savoir plus

Qui sommes nous

Service Sismologique Suisse (SED)

Service Sismologique Suisse (SED)

Le Service Sismologique Suisse (SED) à l'ETH de Zurich est l’institution fédérale compétente en matière de tremblements de terre. Le SED est responsable de l’observation et de l’étude des tremblements de terre en Suisse et dans les régions limitrophes. En cas de tremblement de terre, le SED informe le public, les autorités et les médias sur la localisation, la magnitude et les effets possibles. Les activités du SED sont intégrées dans le programme de mesures pour la mitigation des séismes de la Confédération.

En savoir plus

Séismes

Surveillance des séismes

Surveillance des séismes

10 à 20 fois par an, on perçoit, on entend ou on lit que des séismes se produisent en Suisse. La plupart des tremblements de terre enregistrés par le Service Sismologique ne sont cependant pas ressentis par la population. Ils se situent sous la limite de perception et ne peuvent être détectés que par des instruments de mesure sensibles. Le Service Sismologique suisse exploite un réseau de stations de mesure avec plus de 200 stations sismiques réparties sur tout le territoire national.

En savoir plus

Recherche et enseignement

Produits et logiciels

Produits et logiciels

Vous pouvez accéder aux données sismiques et à différents logiciels dans la rubrique Produits.

En savoir plus