MENU
Le contenu de la page commence ici

Effets des séismes

L’intensité avec laquelle un tremblement de terre est ressenti va dépendre de sa magnitude, de la profondeur de son foyer (hypocentre) et du sous-sol concerné.

Les tremblements de terre sont ressentis plus fortement sur un sol mou (par exemple sédiments fluviatiles et dépôts lacustres) que sur un sous-sol rocheux. Le sous-sol local produit également un effet sur la répartition des dommages : dans les vallées sédimentaires (par exemple la vallée du Rhône), les ondes sismiques subissent une amplification d’un facteur pouvant atteindre 10 en comparaison avec un sous-sol rocheux et causent d’importants dégâts en fond de vallée. En règle générale, plus le sol sous un bâtiment est solide, moins les ondes sismiques seront destructrices.

Sur la vidéo, vous pouvez voir comment les ondes d'un séisme simulé se propagent dans la vallée du Rhône, et notamment combien de temps elles restent "piégées" en fond de vallée.

Aux abords de l’épicentre, les séismes peuvent en principe être ressentis à partir d’une magnitude 2.5. Nous ne recevons que très rarement des témoignages en cas d’événements dont la magnitude est inférieure à 2. Les secousses sont ressenties à grande échelle à partir d’une magnitude de 3. Les séismes de magnitude comprise entre 4 et 5 peuvent être perçus dans un rayon pouvant atteindre 200 kilomètres, et plusieurs centaines de kilomètres à partir d’une magnitude de 5.

Les distances croissantes s’expliquent par le fait que l’énergie libérée par un séisme augmente d’un facteur 30 pour une unité de magnitude. Il en résulte qu’un séisme de magnitude 5 est 30 fois plus fort qu’un événement de magnitude 4.

Regardez sur la vidéo l’augmentation exponentielle de l’énergie libérée.

A partir de quand un séisme est-il perceptible ?

Les effets produits en surface par un tremblement de terre (sur les bâtiments, les personnes, l’environnement et les infrastructures) sont décrits au moyen d’une échelle d’intensité à 12 degrés (voir EMS-98 ci-dessous).

Des dommages aux bâtiments peuvent se produire à partir d’une intensité de VI, ce qui correspond environ à une magnitude de 5. Il faut s’attendre à des dégâts destructeurs à partir d’une intensité IX. De plus faibles intensités peuvent provoquer des fissures fines ou des dégâts en raison de chutes d’objets.

Le tableau sur le portail des dangers naturels de la Confédération indique les impacts attendus pour des séismes de différentes magnitudes en Suisse.

Quels sont les conséquences envisagées pour des séismes de différentes magnitudes ?