MENU
Le contenu de la page commence ici

Tsunamis de lacs

Les tsunamis ne se produisent pas seulement en mer. Dans certains cas rares, des raz-de-marée peuvent survenir dans des lacs (suisses).

Origines

Dans les océans, les tsunamis sont provoqués par une élévation ou un abaissement abrupts du fond de la mer sous l'influence d'un tremblement de terre (lorsque le fond de la mer ne se déplace qu'à l'horizontale, cela n'a que peu d'effet sur les masses d'eau situées au-dessus), et / ou par des glissements sous-marins.

La dimension et la vitesse des vagues d'un tsunami dépendent des paramètres du séisme déclenchant et de la profondeur de l'eau. Tant que les vagues progressent en eaux profondes, elles ne présentent en général aucun danger et ne sont perceptibles que pour les bouées de mesure. Mais dès qu'elles atteignent les eaux peu profondes, les masses d'eau déferlent et peuvent submerger des sections entières de rivage, en fonction de l'amplitude du mouvement vertical du fond de la mer.

Les vagues d'un tsunami progressent moins vite que les ondes P d'un séisme (voir la question fréquemment posée « Que sont les ondes P, S, de Love et de Rayleigh ? »), ce qui permet d'alerter les régions menacées quelques minutes à quelques heures avant l'arrivée du tsunami.

Dans les lacs, les tsunamis sont engendrés surtout par des éboulements de versants et par des glissements de sédiments au-dessus ou en dessous de la surface, qui ne sont souvent d'ailleurs pas provoqués par un tremblement de terre. Lors des glissements de terrain sous-marins, la hauteur résultante des vagues d’un tsunami dépend avant tout des volumes de sédiments et de la vitesse du glissement.

Raz-de-marée en Suisse

Des indices d’éboulement et glissements de terrain historiques et préhistoriques ayant engendré des raz-de-marée ont été trouvés dans les sédiments de nombreux lacs suisses. Il s’agit de dépôts mélangés de manière chaotique qui se distinguent des sédiments normaux. Grâce à la possibilité de déterminer leur âge, ils peuvent être affectés par la suite à un événement. La hauteur de la vague peut être calculée par des modèles numériques, et peut être comparée avec les récits historiques.

Les raz-de-marée suivants ont été documentés historiquement dans les lacs suisses :

  • En 563, un éboulement dans la vallée du Rhône a déclenché un glissement immergé dans le delta du Rhône. Ce glissement a provoqué une vague atteignant 13 m de haut, qui a submergé les rives du lac Léman et inondé la ville ancienne de Genève (Kremer et al., 2012).
  • Le séisme de 1584, à proximité d'Aigle, a détruit les villages et entraîné des éboulements. On a également observé un tsunami dans le lac Léman (Fritsche et al., 2012).
  • Le 16 septembre 1601, un séisme de force 5.9 a provoqué des glissements immergés dans le lac des Quatre-Cantons. Ces glissements ont déclenché un tsunami de 4 m de haut qui a envahi la ville de Lucerne (Schnellmann et al., 2002 ; Siegenthaler et al., 1987).
  • Le 23 septembre 1687, des parties du delta de la Muota ont glissé dans le lac des Quatre-Cantons et ont déclenché une vague de 5 m de hauteur (Hilbe and Anselmetti, 2014).
  • Le 2 septembre 1806, le village de Goldau a été détruit par un éboulement du Rossberg. Cet éboulement a provoqué un tsunami de plus de 10 m de haut dans le lac de Lauerz (Bussmann and Anselmetti, 2010).
  • En 1996, un corps datant d'il y a 190 à 290 ans a été retrouvé dans le lac de Brienz. « Brienzi » est apparu au grand jour après un petit glissement dans le delta de l'Aare. Ce dernier a déclenché une vague d'une hauteur de 1 m. Cette ondulation inhabituelle a été observée par des employés d'Aarekies AG (Girardclos et al., 2007).

Ces exemples historiques montrent que l'origine des tsunamis dans les lacs est très diverse, et que nous ne pouvons pas exclure à l'avenir des raz-de-marée dans les lacs suisses. Mais il est impossible de prévoir quand, où, et sous quelle forme ils se produiront.

 

Sources:
Bussmann, F., Anselmetti, F., 2010. Rossberg landslide history and flood chronology as recorded in Lake Lauerz sediments (Central Switzerland). Swiss J. Geosci. 103, 43-59.
Fritsche, S., Fäh, D., Schwarz-Zanetti, G., 2012. Historical intensity VIII earthquakes along the Rhone valley (Valais, Switzerland): primary and secondary effects. Swiss J. Geosci. 105, 1-18.
Girardclos, S., Schmidt, O.T., Sturm, M., Ariztegui, D., Pugin, A., Anselmetti, F.S., 2007. The 1996 AD delta collapse and large turbidite in Lake Brienz. Marine Geology 241, 137-154.
Hilbe, M., Anselmetti, F.S., 2014. Signatures of slope failures and river-delta collapses in a perialpine lake (Lake Lucerne, Switzerland). Sedimentology 61, 1883-1907.
Kremer, K., Simpson, G., Girardclos, S., 2012. Giant Lake Geneva tsunami in AD 563. Nat. Geosci. 5, 756-757.
Schnellmann, M., Anselmetti, F.S., Giardini, D., McKenzie, J.A., Ward, S.N., 2002. Prehistoric earthquake history revealed by lacustrine slump deposits. Geology 30, 1131-1134.
Siegenthaler, C., Finger, W., Kelts, K., Wang, S., 1987. Earthquake and seiche deposits in Lake Lucerne, Switzerland. Eclogae Geologicae Helvetiae 80, 241-260.