MENU
Le contenu de la page commence ici

La Suisse des tremblements de terre

Avec son réseau de stations de mesure numériques, le Service Sismologique Suisse enregistre en Suisse et dans les pays voisins en moyenne deux tremblements de terre par jour, soit 500 à 800 par an. En général, 10 à 15 d’entre eux sont assez forts (au moins magnitude 2.5) pour être ressentis par la population.

Les tremblements de terre en Suisse sont à première vue la conséquence de la collision des plaques lithosphériques européenne et africaine.

En comparaison avec le reste de l’Europe, l’aléa sismique en Suisse peut être qualifié de modéré, avec des différences régionales : le Valais est la région qui présente l'aléa sismique le plus élevé, suivi par Bâle, les Grisons, la vallée du Rhin saint-galloise, la Suisse centrale et le reste de la Suisse. Aucune région n’est exempte d’aléa sismique.

Le tremblement de terre documenté le plus violent à s’être produit en Suisse a eu lieu à Bâle en 1356 et a atteint une magnitude d’environ 6.6. Il faut compter avec un fort séisme causant des dommages (de magnitude 6 ou supérieure) tous les 50 à 150 ans. Le dernier événement d’une telle magnitude a eu lieu à Sierre en Valais en 1946. A tout moment, un tel séisme peut cependant se produire n’importe où en Suisse. Le dernier tremblement de terre majeur ayant provoqué des dommages a eu lieu dans la région de Vaz dans les Grisons en 1991.

Carte des épicentres de tous les séismes de magnitude supérieure à 2 enregistrés par les instruments du SED entre 1975 et 2015.

Fréquence

Le Service Sismologique Suisse (SED) enregistre en Suisse et dans les régions limitrophes en moyenne deux séismes par jour soit entre 500 et 800 séismes par an. Environ 10 à 15 d’entre eux sont suffisamment forts (magnitude 2.5 ou supérieure), pour être ressentis par la population.

Un tremblement de terre d’une magnitude au moins égale à 5 se produit environ tous les 8 à 15 ans. Les tremblements de terre importants d’une magnitude égale ou supérieure à 6 ne surviennent que tous les 50 à 150 ans. Ils sont de ce fait rares, mais peuvent avoir lieu partout et à tout moment en Suisse. Le tremblement de terre documenté le plus violent à s’être produit en Suisse a eu lieu à Bâle en 1356 et a atteint une magnitude d’environ 6.6. De tels événements peuvent être escomptés environ une fois tous les 1500 ans.

Les tremblements de terre sont actuellement impossibles à prévoir. On peut toutefois calculer la probabilité de dépassement d’une accélération donnée du sol pour chaque endroit en Suisse, pendant une certaine période. Il est ainsi possible de diviser la Suisse en régions à aléa plus ou moins élevé. Le Valais est la région qui présente le danger sismique le plus élevé, suivi par Bâle, les Grisons, la vallée du Rhin saint-galloise et la Suisse centrale. En Suisse, il n’existe pas de région qui ne soit pas exposée à l’aléa sismique.