MENU
Le contenu de la page commence ici

Diemtigen 2014 - 2015

Dans l'Oberland bernois, à Diemtigen, le Service Sismologique Suisse (SED) a enregistré le 13 avril 2014 deux tremblements de terre qui, comme on l'a constaté plus tard, constituaient les prémisses d'un essaim. Jusqu'à la fin de 2014, plus de 260 autres séismes se sont produits dans la région. Trois d'entre eux ont été assez forts pour être ressentis par la population, sans toutefois provoquer de dommages :

  • 10 mai 2014, 3h43, magnitude 2.7
  • 25 juin 2014, 11h33, magnitude 2.6
  • 15 octobre 2014, 21h36, magnitude 3.2

À partir de janvier 2015, l'activité de l'essaim a notoirement baissé, et a disparu presque complètement au cours des mois suivants, avant de s'intensifier à nouveau à la mi-juillet. C'est ainsi que le 15 août, vers 20h34, un autre séisme perceptible s'est produit, avec une magnitude de 2.7.

L'« essaim de Diemtigen » est l'un des essaims de tremblements de terre les plus actifs que le SED ait enregistré depuis sa création. Pour l'étudier plus en détail, le SED a installé entre juin 2014 et avril 2015 trois stations sismiques mobiles dans la région. Une première analyse indique que les tremblements de terre se sont produits sur une faille présentant une extension de 400 m sur 700 m, à une profondeur d'environ 9 km. Un procédé très sensible permet de détecter les séismes jusqu'à une magnitude de -1.5. Entre janvier 2014 et septembre 2015, plus de 2’300 microséismes ont été détectés, créant une image très détaillée de l'activité de l'essaim (voir les questions fréquemment posées "Que signifient des magnitudes négatives?" et "Qu’est ce que la microsismicité?").