MENU
Le contenu de la page commence ici

Description du projet bassin genevois

Le Service Sismologique Suisse (SED) de l’ETH Zurich effectue la surveillance sismique de base des projets de géothermie profonde pour le Département du territoire de la République et Canton de Genève (DTGE) dans le cadre du projet GEOBEST2020+, financé par l’Office fédéral de l’énergie (OFEN). Un réseau de surveillance sismologique de base de sept stations supplémentaires a été installé entre 2017 et 2022 par le SED et les Services Industriels de Genève (SIG) pour surveiller le bassin genevois, zone d’intérêt du projet GEothermies des SIG. Ces stations ont été remises au DTGE en décembre 2019 et sont depuis exploitées par le SED pour le compte du canton. Dans le cadre du projet GEOBEST2020+, le SED installera, lorsque c’est nécessaire, des stations sismiques mobiles supplémentaires à proximité des forages d’exploration actifs et des projets géothermiques.

La surveillance sismique vise à améliorer les connaissances sur la sismicité naturelle et locale avant que les projets géothermiques prévus ne soient construits ou ne deviennent opérationnels. La surveillance devrait également permettre de détecter rapidement et précisément les tremblements de terre afin de déterminer s’ils sont associés au projet géothermique ou s’ils sont plutôt d’origine naturelle.

Le projet Geothermie2020 est un projet d’exploration des « Services industriels de Genève » (SIG) et du gouvernement genevois, s’étendant sur plusieurs années. L’objectif consiste à identifier le potentiel du bassin genevois, aussi bien côté suisse que côté français, pour une exploitation géothermique. Dans une première phase, on recherche des structures géologiques adaptées, aussi bien pour la géothermie superficielle que la géothermie profonde.