Service Sismologique Suisse (SED)

Le Service Sismologique Suisse (SED) à l'ETH de Zurich est l’institution fédérale compétente en matière de tremblements de terre. Ses activités sont intégrées dans le programme de mesures pour la mitigation des séismes de la Confédération.

Avez-vous ressenti un tremblement de terre ? Signaler un séisme

Au secours, la terre tremble ! Que faire en cas d’événement sismique ?

Séismes ressentis en Suisse

Heure locale
Mag.
Localité
Ressenti?
2024-06-27 03:06 4.2 Laufenburg Largement ressenti
2024-06-21 04:09 2.6 Lago di Como I Probablement pas ressenti
2024-06-20 11:14 2.5 Imst A Probablement pas ressenti
2024-06-18 10:33 1.6 Leukerbad VS Probablement pas ressenti

Séismes récents

Heure locale
Magnitude
Localité
2024-07-15 11:29 1.1 Bedretto TI
2024-07-15 11:15 2.1 Imst A
2024-07-15 11:07 1.8 Imst A
2024-07-15 10:55 2.0 Imst A

Compteur de séismes Suisse

depuis
01.01.2024 
000

Séismes récents magnitude 4.5 ou supérieure

Heure UTC
Magnitude
Localité
2024-07-11 03:24:43 4.6 Turkey
2024-07-10 09:54:34 4.5 Turkey
2024-07-09 22:20:47 5.0 Svalbard Region
2024-07-06 17:34:31 4.5 Southern Greece
2024-06-28 23:00:15 4.6 Western Iran
2024-06-26 06:03:36 4.5 Jan Mayen Island Region
2024-06-26 01:47:34 4.5 Jan Mayen Island region
2024-06-24 22:36:43 4.7 Turkey
2024-06-16 17:24:53 4.6 Turkey
2024-06-12 20:06:01 4.5 Greece
2024-06-12 19:19:11 4.5 Dodecanese Islands, Greece
2024-06-09 05:41:37 4.6 Svalbard Region
2024-06-05 07:37:51 4.5 Turkey
Heure UTC
Magnitude
Localité
2024-07-11 15:08:48 6.4 Vancouver Island, Canada, region
2024-07-11 02:13:18 7.1 Mindanao, Philippine Islands
2024-07-10 04:55:43 6.7 South of Africa
2024-07-07 20:01:14 6.2 Bonin Islands, Japan, region
2024-06-29 07:05:33 6.1 Near coast of Peru
2024-06-28 05:36:38 7.2 Near coast of Peru
2024-06-24 08:03:38 6.3 Vanuatu Islands
2024-06-23 03:58:00 6.0 Near coast of Venezuela
ACTUALITÉS

09/07/2024

Comment les êtres humains font vibrer les sismomètres

Les stations sismiques enregistrent tous les types de mouvements du sol, et pas uniquement les tremblements de terre. En temps normal, nos mesures sont dominées par le bruit de fond sismique. Il s'agit d'oscillations provoquées par des mouvements marins lointains, des changements de pression atmosphérique ou des événements d'origine humaine tels que les tirs de carrières, le trafic ou les travaux de construction. Ce bruit peut être utilisé pour cartographier le sol sous nos pieds ou pour estimer dans quelle mesure le sous-sol local peut amplifier les ondes sismiques.

En cas de besoin ou par curiosité, il est possible de tirer à partir de ces données des enseignements sur les événements ayant une empreinte sismique. Le concert de Taylor Swift à Zurich le 9 juillet en est un exemple. Lorsque des milliers de personnes bougent simultanément de manière rythmée, cette énergie se transmet au sol sous forme de vibrations harmoniques qui peut être mesurées par des sismomètres situés à proximité. Les vibrations provoquées par le public du concert du 9 juilllet sont visibles sur huit stations du réseau sismique, jusqu’à une distance de 6 kilomètres autour du stade du Letzigrund. Plus loin, elles se perdent dans le reste du bruit de fond. D’autres grands concerts ou matchs de football ont laissé par le passé des traces similaires dans les données sismiques.

La clarté avec laquelle les mouvements des personnes se démarquent du reste du bruit de fond dépend de nombreux facteurs, notamment de la distance à la station sismique la plus proche. Si seulement une personne saute juste à côté d’un sismomètre, cela suffira pour générer des oscillations visibles sur cet instrument. Mais plus la distance augmente et plus le nombre de personnes en mouvement doit être important pour produire un bruit notable. Si la Suisse avait gagné l’Euro de foot, les données sismiques ne montreraient pas les familles individuelles sautant de leur canapé, mais éventuellement l’enthousiasme des spectateurs dans les public viewing. Le sous-sol également joue un rôle. Si une foule saute de manière rythmée sur un sol mou, comme les dépôts de gravier de la vallée de la Limmat, les secousses seront plus fortes que sur des roches plus dures, mais elles seront aussi plus rapidement atténuées avec la distance. Les mouvements du sol par ailleurs encore amplifiés lorsque la fréquence de résonance d’un bâtiment, par exemple des tribunes d’un stade, est stimulée par la foule. Bien entendu, un effet inverse peut également être observé: les mesures de confinement du COVID-19 ont entraîné partout à travers le monde une diminution du bruit de fond sismique dû à l’activité humaine, entre le début et le milieu de l’année 2020 (article SED).

Les données sismiques ne permettent pas de dire si Taylor Swift génère plus ou moins d’enthousiasme que d’autres groupes musicaux ou événements sportifs, qui provoquent également des secousses mesurables.

09/07/2024

Une estimation rapide des dégâts désormais disponible

Dès à présent, le Service Sismologique Suisse (SED) à l’ETH de Zurich diffuse, pour chaque événement d’une magnitude de 3 ou plus, une estimation rapide des dégâts. Celle-ci informe, peu de temps après un séisme largement ressenti, les forces d’intervention, les autorités et la population des conséquences sur les personnes et les biens auxquelles il faut s’attendre. Les estimations se basent sur les paramètres de chaque tremblement de terre et sur le Modèle du risque sismique de la Suisse publié en 2023.

Après un grave tremblement de terre, les forces d’intervention doivent immédiatement se faire une idée de la situation afin d’utiliser au mieux leurs ressources. Une évaluation rapide peut les aider, en particulier dans les premières heures après le séisme, lorsque les renseignements disponibles sur la zone touchée sont limités ou incomplets. Dans un tel cas, il existe en outre un grand besoin d’information au sein de la population. Bien que des dégâts importants ne soient attendus qu’au-delà d’une magnitude d’environ 5, le SED publie une estimation rapide des dégâts déjà pour les petits séismes à partir d’une magnitude de 3. Cela permet de s’assurer de la bonne conception du processus en le mettant en œuvre régulièrement. En Suisse, les séismes dommageables ne se produisent en moyenne que tous les 8 à 15 ans.

Les valeurs indiquées par l’estimation rapide des dégâts sont générées automatiquement et basées sur le Modèle du risque sismique de la Suisse. L’ampleur réelle des dégâts peut éventuellement s’en écarter fortement. Par conséquent, toutes les informations sont fournies sans garantie. Il peut y avoir des changements, par exemple, si les paramètres sismiques sur lesquels repose l’estimation sont adaptés au cours de l’analyse détaillée. Le facteur déterminant pour les calculs est l’impact modélisé du séisme sur les bâtiments ayant pu être touchés. Cela permet d’évaluer le nombre approximatif de personnes blessées ou sans abri, de décès et le coût des dégâts causés aux constructions. Les modèles d’occupation pour les différentes heures de la journée et les variations saisonnières du nombre de personnes ne sont pas pris en compte pour le moment. De même, les pertes humaines et financières dues aux dégâts causés aux infrastructures (par exemple, ponts, voies ferrées), aux dégâts secondaires (par exemple, incendies, glissements de terrain) ainsi qu’au ralentissement de l’activité économique ne sont pas couvertes. Par ailleurs, les estimations rapides à la suite de répliques ne tiennent pas compte des dégâts déjà occasionnés ni de la vulnérabilité éventuellement accrue des bâtiments à la suite des séismes précédents.

En plus d'un aperçu public des conséquences attendues du séisme au niveau national, les autorités ainsi que l’Organisation dommages sismiques (ODS) ont accès à des aperçus cantonaux. Ces derniers indiquent les répercussions prévisibles d’un séisme par canton et par commune. L’accès aux aperçus cantonaux est limité, car les incertitudes y sont encore plus grandes qu’au niveau national. Les valeurs doivent donc y être interprétées avec la prudence qui s’impose. Le SED publie généralement les synthèses nationales sur son site web (www.seismo.ethz.ch) dans l’heure qui suit un séisme, temps nécessaire pour préparer les données. 

Pour plus d'informations sur les évaluations rapides des dégâts, cliquez ici.

En cliquant sur ce lien, vous trouverez un exemple d'estimation rapide des dégâts pour le séisme près de Laufenburg du 27 juin.

27/06/2024

Séisme en Allemagne, au nord de Laufenburg (AG)

Jeudi matin, 27 juin 2024, un séisme de magnitude 4,2 s'est produit à 3h06 (heure locale), à 15 km au nord de la frontière suisse, à une profondeur approximative de 8 km.

Dans la nuit déjà, le Service sismologique suisse à l’ETH de Zurich a reçu plus de 1'200 annonces de ressentis. Le séisme a été clairement ressenti dans le nord de l'Argovie et cela suffisamment fort pour réveiller une partie de la population (intensité IV). La plupart des annonces sont venues de Liestal, Schaffhouse, Möhlin, Pratteln et des régions environnantes. Quelques témoignages épars sont parvenus de distances épicentrales supérieures à 100 km. En l'espace de quelques minutes, deux répliques de magnitude 1,7 et 1,4 ont été mesurées à l’épicentre. Aucun dégât n'a été signalé jusqu'à présent.

Les tremblements de terre ne sont pas inhabituels dans cette région. Le dernier séisme perceptible dans la région au nord de Laufenburg a été enregistré le 12 mars 2018 avec une magnitude de 3,1, à 17 km de profondeur, tout comme un autre à Zell (à 20 km du séisme actuel) le 5 mai 2009 avec une magnitude de 4,2, à 12 km de profondeur.

On peut s'attendre à d'autres répliques. De telles répliques se produisent généralement après des séismes importants, leur fréquence et leur force diminuant avec le temps. D'autres secousses d'une magnitude similaire ou même supérieure à celle du séisme de 3h06 sont peu probables, mais ne peuvent être exclues.

04/06/2024

Séisme ressenti dans le Sihltal (SZ)

Un séisme de magnitude 4,4 s'est produit le mardi 4 juin 2024 à 2h34 (heure locale) dans la vallée de la Sihl (SZ), à environ 12 km au sud-est d'Einsiedeln, à une très faible profondeur. Comme le séisme s'est produit si près de la surface de la terre, il a été fortement ressenti dans la zone épicentrale, mais dans un périmètre relativement restreint pour un séisme de cette magnitude. C'est ce que prouvent les quelque 130 annonces de ressentis reçues par le Service sismologique suisse (SED) de l’ETH de Zurich dans la demi-heure qui a suivi le séisme, et qui provenaient pratiquement toutes d'une distance épicentrale de moins de 30 km. Il est également typique pour des séismes aussi peu profonds qu'ils soient en partie perçus comme des détonations plutôt que comme des secousses du sol. Lors d'un séisme de cette magnitude, de petits dommages aux bâtiments (p. ex. fissures dans le crépi) peuvent survenir de manière isolée dans les bâtiments les plus vulnérables.

Il faut s'attendre à des répliques. De telles répliques se produisent généralement après des séismes de cette magnitude, leur fréquence et intensité diminuant avec le temps. D'autres séismes d'une magnitude similaire, voire supérieure à celle du séisme de 2h34 sont peu probables, mais ne peuvent pas être exclus. En Suisse, les séismes d'une magnitude de 4 ou plus se produisent en moyenne une fois par an. Le dernier séisme d'une intensité comparable (magnitude 4,4) dans cette région s'est produit le 25 octobre 2020 près d'Elm (GL). Le dernier séisme ressenti dans le canton de Schwyz s'est produit le 4 mars 2015 à l'est du chef-lieu. Il avait une magnitude de 2,8.

THÈMES

Séismes

Au secours, la terre tremble !

Les séismes ne peuvent être évités. Cependant il est possible de limiter les dommages éventuels par des moyens relativement simples. Informez-vous du comportement à adopter, pendant et après un fort tremblement de terre.

En savoir plus

Au secours, la terre tremble !

Savoir

La Suisse des tremblements de terre

En Suisse, il se produit entre 1'000 et 1'500 séismes par an. La population ne ressent effectivement que 10 à 20 séismes par an. Ces derniers présentent en général des magnitudes de 2.5 ou plus. En moyenne à long terme, on observe chaque année 23 séismes d’une magnitude égale ou supérieure à 2.5. Voulez-vous en savoir plus sur les dangers naturels présentant le plus grand potentiel de dommages en Suisse ?

En savoir plus

La Suisse des tremblements de terre

Alertes

Bien informé en continu

Vous désirez être en permanence au courant ? Vous trouverez ici une vue d'ensemble de l'offre d'informations du Service Sismologique Suisse (SED).

En savoir plus

Bien informé en continu

Savoir

Aléa sismique

Les séismes sont en Suisse le danger naturel pouvant provoquer le plus de dommages. Jusqu’à présent, il est impossible de les prédire de façon fiable et de les éviter. Grâce à des recherches intensives cependant, on connaît désormais la fréquence et l’intensité à laquelle la terre pourrait trembler à l’avenir à des endroits précis. Différentes cartes vous permettent de découvrir, par le biais de notre outil en ligne interactif, la probabilité de certains tremblements de terre en Suisse.

En savoir plus

Aléa sismique

Recherche et enseignement

Domaines de recherche

On nous demande souvent ce que font les collaborateurs du SED lorsque la terre ne tremble pas. La réponse est simple : ils se consacrent à la recherche. On peut souligner différents domaines de recherche, qui décrivent succinctement les activités scientifiques centrales du SED.

En savoir plus

Domaines de recherche

Qui sommes nous

Service Sismologique Suisse (SED)

Le Service Sismologique Suisse (SED) à l'ETH de Zurich est l’institution fédérale compétente en matière de tremblements de terre. Le SED est responsable de l’observation et de l’étude des tremblements de terre en Suisse et dans les régions limitrophes. En cas de tremblement de terre, le SED informe le public, les autorités et les médias sur la localisation, la magnitude et les effets possibles. Les activités du SED sont intégrées dans le programme de mesures pour la mitigation des séismes de la Confédération.

En savoir plus

Service Sismologique Suisse (SED)

Séismes

Surveillance des séismes

10 à 20 fois par an, on perçoit, on entend ou on lit que des séismes se produisent en Suisse. La plupart des tremblements de terre enregistrés par le Service Sismologique ne sont cependant pas ressentis par la population. Ils se situent sous la limite de perception et ne peuvent être détectés que par des instruments de mesure sensibles. Le Service Sismologique suisse exploite un réseau de stations de mesure avec plus de 200 stations sismiques réparties sur tout le territoire national.

En savoir plus

Surveillance des séismes

Recherche et enseignement

Produits et logiciels

Vous pouvez accéder aux données sismiques et à différents logiciels dans la rubrique Produits.

En savoir plus

Produits et logiciels