MENU
Le contenu de la page commence ici

Réalisation d'une station de mesure

Du point de vue technique et logistique, on distingue deux catégories de stations de mesure: les stations permanentes (pour les mesures à long terme) et les stations temporaires (pour les campagnes de mesure à court ou moyen terme). La marche à suivre pour installer ces stations varie en raison des exigences spécifiques à chaque type.

Station SBUB

L’objectif principal des stations permanentes consiste à observer la sismicité, autrement dit l’activité sismique. Plus nos mesures s’étendent dans le temps et plus nous obtenons d’informations sur le comportement du sous-sol.

Dans le cas des stations sismologiques, on utilise deux types de capteur:

  • Les sismomètres à large bande sont en mesure d’enregistrer à la fois les secousses les plus infimes issues de séismes proches, très faibles d’une magnitude inférieure à 1 et les tremblements de terre (lointains) régionaux et télésismiques. A partir d’une magnitude de 5, on peut même détecter les séismes se produisant à l’autre bout du monde.
  • Les accéléromètres sont conçus pour enregistrer de forts mouvements du sol, déclenchés par des séismes importants se produisant à proximité.

Le Service Sismologique Suisse exploite environ 45 stations à large bande situées avant tout sur des sites calmes et isolés avec peu de bruit de fond. Les quelque 60 accéléromètres se trouvent, en revanche, principalement en milieu urbain pour mesurer les secousses déclenchées par des séismes de forte amplitude dans les régions présentant un risque sismique élevé. Pour de plus amples informations, cliquez ici.

Les lieux d’installation des stations sont choisis en fonction de critères scientifiques. D’une part, il est important de placer une station à proximité des zones sismiques escomptées et, d’autre part, il convient de structurer le réseau des stations de manière à surveiller les régions à activité sismique à partir de toutes les directions. Il est possible de localiser un séisme avec précision uniquement s’il est enregistré par plusieurs stations situées à des distances et dans des directions différentes.

Observez dans cette vidéo comment le Service Sismologique Suisse a installé une station sismologique dans le laboratoire souterrain du Mont Terri début 2014 :

Suivez la construction d'un station sismologique permanente à Lauchernalp dans le Lötschental grâce à la galerie de photos :

On opte pour des stations temporaires le plus souvent lorsque les mesures doivent être effectuées sur une période de temps prédéfinie qui varie de quelques heures à plusieurs années. Lors de l’utilisation de stations temporaires, les objectifs scientifiques spécifiques sont l’exploration de certaines structures sous la croûte terrestre, le suivi d’une série précise de séismes ou la détection d’événements (pouvant aussi être le fait de l’homme) identifiables à l’aide de sismomètres.

A l’instar des stations permanentes, les aspects scientifiques ont la priorité lors de la recherche d’un site. Cependant, les efforts consentis à la recherche d’un site approprié sont moindres. Il arrive parfois aux personnes expérimentées d’identifier immédiatement les bons sites. Dans le cas contraire, on compare différents sites envisageables avant de prendre une décision. L’installation de stations temporaires requiert, en règle générale, aussi une autorisation.

Cette galerie de photos illustre la mise en place d’une station sismique au Bhoutan. Cette station fait partie d’un réseau temporaire destiné à explorer les structures profondes de l’Himalaya :

Dans cette vidéo, regardez comment une fondation en béton est réalisée dans la cave d'une habitation :

Ce film court montre l'installation de deux panneaux solaires qui seront ensuite connectés aux instruments dans le bâtiment :

En savoir plus