MENU
Le contenu de la page commence ici

Sismographe temps réel

L'illustration suivante montre les sismogrammes des stations de surveillance de la région de Saint-Gall. Ces sismogrammes représentent la courbe temporelle des mouvements du sol (vitesse de vibration) enregistrés au cours des cinq dernières minutes aux stations sismiques SGT00 à SGT05.

L'heure de l'axe des abscisses correspond à l'heure universelle (UTC). Elle a une heure d'avance sur l'heure d'Europe centrale (CET). Cette avance est de deux heures pour l'heure d'été (CEST). Les axes verticaux montrent la vitesse de vibration du sol en micromètres par seconde (μm/s). Les sismogrammes sont filtrés avant le tracé (filtre passe-bas de 2 s jusqu'à 10 Hz) pour mieux faire apparaître les petits tremblements de terre locaux.

Waveforms from seismic stations near St. Gallen (last 5 minutes)

Sismogrammes (mouvement vertical du sol) de stations sismiques aux alentours de St. Gallen: dernières 5 minutes 

 

Seismograms from stations near St. Gallen (last 20 minutes)

Sismogrammes (mouvement vertical du sol) de stations sismiques aux alentours de St. Gallen: dernières 20 minutes 

En général, les sismogrammes détectent les agitations naturelles du sol sur le site de la station. Les sites particulièrement calmes se traduisent par une fine courbe ondulée avec de petites déviations (p. ex. station SGT04). Ce signal ondulé régulier est engendré par les systèmes dépressionnaires en Atlantique, qui provoquent une activité microsismique marine. Son amplitude est plus importante en été qu'en hiver, et annonce quelques jours à l'avance l'arrivée des dépressions.

Que montrent ces sismogrammes ?

Sur les sites moins calmes, des perturbations de courte longueur d'onde se superposent à la microsismique marine (p. ex. station SGT01, très proche de Saint-Gall). Ces perturbations sont généralement provoquées par l'activité humaine et présentent une évolution diurne typique. Des vents forts ou les intempéries peuvent également provoquer de telles perturbations. Les perturbations engendrées par l'activité humaine peuvent être brièvement très importantes, par exemple lorsqu'un véhicule passe à proximité de la station. Elles sont cependant très locales et ne sont détectées qu'à la station en question.

Avec un peu de chance, on peut reconnaître les signaux d'un tremblement de terre ou d'une explosion sur les sismogrammes. Ils se manifestent généralement par une augmentation temporaire de l'amplitude du sismogramme, et ceci à plusieurs stations dans une plage de quelques secondes. Les stations du réseau de surveillance permettent d'observer les tremblements de terre et les dynamitages de carrières en Suisse et dans les pays limitrophes. Les tremblements de terre à grande distance, qu'on appelle évènements télésismiques, sont enregistrés aux stations et sont visibles sur les sismogrammes. Cependant, en raison du filtrage, les évènements télésismiques sont fortement atténués sur le tracé.

Vous pensez avoir détecté un séisme ou une explosion sur le sismogramme ? Vérifiez votre supposition grâce à la liste des séismes locaux ou mondiaux.